Afin d'assurer la protection et l'entretien de l'œuvre de Mien Ruys, la Fondation Mien Ruys a cherché à donner aux Jardins de Mien Ruys un statut monumental. Cet objectif a été atteint en 2004. Les jardins suivants ont reçu le statut de monument national.

Jardin sauvage (1924, rénové en 2001)
Le plus ancien jardin de 1924 a été créé dans le verger. Un petit étang carré construit au croisement de deux chemins droits était selon Mien Ruys sa première tentative d'architecture. Les formes droites, adoucies par son plan de plantation exubérant, sont caractéristiques de ses jardins.

Ancien jardin expérimental (1927)
Une frontière anglaise, 30 x 4 mètres, avec des vivaces ensoleillées, qui fleurissent abondamment à différents moments entre la mi-mai et la fin septembre. Un chemin de vieilles dalles de béton usées a inspiré Mien Ruys à concevoir la tuile'Grion' qui précédait le populaire granulat exposé.

Jardin d'eau (1954, restauré en 2002)
La première expérience de Mien Ruys dans la conception d'un jardin sans pelouse. En créant des différences de hauteur dans un espace restreint, l'eau et les plantes des marais sont combinées avec des plantes qui préfèrent les conditions sèches.

En 2014, six autres jardins ont obtenu le statut de monument national. Les jardins sont le "Jardin vivace standard", le "Jardin en contrebas", les "Bordures du soleil", l'"Étang aux roseaux", le "Jardin de la ville" et les "Bordures à l'ombre".

La Fondation espère obtenir prochainement le statut monumental pour tous les jardins expérimentaux conçus par Mien Ruys.